Consomme sans sommation…

Nous voici donc, le lundi matin, prêts à attaquer la véritable expérience australienne. Accompagnés de Kévin, nous passons à la banque pour créer un compte australien. Pas de problème avec ça, tout se fait rapidement. Une bonne surprise en plus : en ouvrant un compte courant, un compte épargne à 5% d’intérêts (5,75% les 6 premiers mois) est aussi automatiquement ouvert. Ca change de la France.

 Ensuite, passage à l’agence gouvernementale du travail pour créer un Tax File Number (à appeler TFN quand on veut avoir l’air cool et au courant). Il s’agit tout simplement d’un numéro qui nous permet de bosser en Australie, une sorte de numéro de sécu. Ca prend du temps à arriver mais au moins les démarches sont lancées.

Dernière mission, trouver un toit pour la nuit. Rien de bien compliqué à vrai dire, il s’agit juste de choisir un nouveau backpacker pour y poser ses affaires (backpacker = auberge de jeunesse pour ceux qui n’ont pas suivi). Celui où nous avons passé nos premières nuits était très propre et bien sécurisé mais assez froid, l’ambiance n’a pas été au rendez vous et nous avons eu l’impression d’être à l’hôtel.

Il y a de nombreux backpacker à Adélaïde et trouver « le bon » n’est pas forcément facile. Le début de la semaine nous en avons testé 3, pour finalement finir dans celui que nous avons préféré.

Le prix est évidement un facteur de choix important, il peut varier de 22 à 30$ pour la nuit (à également prendre en compte dans le prix : le petit déjeuner compris ou non, manger à l’extérieur revient toujours à cramer ses thunes). L’ambiance est aussi importante : salons, cuisine, lieux de vie communs de qualité sont à privilégier au confort des chambres. C’est en effet là que l’on va passer tout son temps libre, faire des rencontres, échanger les bons plans etc. L’entretien du backpacker n’est pas non plus à négliger. Le lundi soir, nous avons dormi dans un dortoir où les affaires sales de nos « room mates » s’étalaient de leurs lits au centre de la pièce, les odeurs en prime. Welcome in Bagdad.

Notre semaine n’a pas été véritablement intéressante. Pendant ces quelques jours, entre nos tribulations inter backpackers, nous avons squatté la bibliothèque pour le net (recherche de boulot, mailing, le blog…), continué de visiter Adélaïde (musée, squares, quartiers inconnus), acheté un portable australien, glandé un peu et joué à la contrée. Ca a également été l’occasion de dépenser plein de sous n’importe comment (petites faims/soifs, repas du soir, shopping…). Dépenses d’argent accompagnées du petit sentiment de remord qui gratouille, parce que ça sort, mais rien ne rentre…

Seul point vraiment intéressant de la semaine, Kévin a trouvé un plan pour acheter une voiture et la suite du voyage s’est organisée : dès la caisse en possession, départ pour les vignobles proches d’Adélaïde afin d’essayer de faire les vendanges. Jérôme, le 4ème joueur de belote, rencontré dans le dernier backpacker, fait partie de la mission.

Le samedi soir, tous impatients de quitter la ville, son bruit, son béton, ses tentations (enfin… j’dirai plus tous impatients de se faire des thunes), nous somme partis pour la Barossa Valley, à quelques 60 bornes d’Adélaïde.

( http://fr.wikipedia.org/wiki/Vall%C3%A9e_Barossa , pour la touche culture)

Bye Bye city, welcome country.

Cet article, publié dans Le voyage, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Consomme sans sommation…

  1. Boudiou dit :

    Hey!!
    Bon alors ca y est , tu es parti… J’ai essayé de t’appelé la semaine dernière, en vain.. Je t’ai raté de peu apparemment… Il est cool ton blog! T’as intérêt à pas le négliger et nous donner des nouvelles régulièrement! J’ai pu lire que la fin de ton arrivée à été quelque peu tourmentée!! Ahaha, jte vois trop : livide, les gouttes au front, le gros bad quoi!! J’éspère que vous allez trouver du Taf rapidement, vous faire plein de sous sous et tout et tou!!
    Bon je te laisse, je suis Taf, et mon collègue viens de capter que ca fait deux heures que je suis là, mais que je n’avais pas commencé à bosser…
    Aller, amuse toi bien, et bon courage pour la suite!!!
    Lio

  2. Seb Gastaud dit :

    Ça c’est un joli titre de post…..

    Je découvre enfin ton blog. Bon plaisir…………..

    J’aurais du le savoir que tu aurais envie d’écrire vieux chameau.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s